[Mansa-l] RE : Candidature du Dr. Kassim Koné à l'intention des MANSAdenw francophones

Simonis Francis Simonis at mmsh.univ-aix.fr
Sun Oct 26 01:44:33 CDT 2008


Cher collègue,
 
J'ai bien reçu votre lettre de candidature et je vous en remercie. Il apparaît clairement en effet que vous avez toute légitimité pour briguer le présidence de Mansa.
Permettez-moi cependant de vous faire part de mon étonnement. La procédure de vote a en effet débuté, et si je ne connais pas bien le processus électoral des Etats-Unis, il est de règle, dans les pays francophones, que la campagne électorale cesse 24 heures avant le début du scrutin. Or celui-ci est en cours depuis une semaine déjà. Le procédé que vous employez serait donc perçu comme déloyal et entrainerait immmédiatement l'annulation de l'élection. 
Mansa et certes une organisation internationale, mais ne pourrions-nous pas être attentifs à agir de manière à ne choquer aucun d'entre nous ?
Bien cordialement,
 
Francis Simonis
Maître de conférences (HDR) d'histoire de l'Afrique à l'université de Provence
Directeur des publications universitaires de Provence

________________________________

De: mansa-l-bounces at groups.txstate.edu de la part de Kassim Kone
Date: dim. 26/10/2008 02:51
À: MANSA
Objet : Re: [Mansa-l]Candidature du Dr. Kassim Koné à l'intention des MANSAdenw francophones



Candidature du Dr. Kassim Koné pour la Presidence de MANSA

Chers MANSAdenw:

Je suis heureux de présenter ma candidature à la présidence de notre dynamique organisation d'intellectuels, l'Association des Études Mande (MANSA). J'ai été encouragé par de nombreux membres à postuler pour le poste de président. Ayant assumé les fonctions de vice-président depuis sept ans maintenant, j'ai donc une très nette idée de l'ampleur de la tâche. Les pieds de David Conrad ferment un grand trou comme on le dit au Mande,  le dévouement et le leadership qu'il mit à la disposition du Mansa pendant 22 ans ne seront jamais dépassés. Je suis néanmoins disposé à offrir mes meilleures énergies à la bonne marche et à la poursuite de la croissance de cette association d'universitaires présents et futurs.  Notre famille est grande, grandissante, et de plus en plus diverse. En tant que telle, sa gestion nécessite une approche collégiale et équilibrée dont, à mon avis, j'ai fait montre en tant que vice-président.

Pendant ma vice-présidence, j'ai essayé de servir de pont entre les différentes communautés et universitaires du monde Mande auxquelles j'appartiens. Si je suis élu Président, je tiens à poursuivre ces efforts en développant les réseaux que notre association pourvoit déjà par le biais de son bulletin d'information et sa liste de diffusion électronique. Ces efforts comportent le partage de l'information sur les filières et les intérêts aussi bien entre les universitaires qu'entre les étudiants sur tous les continents,  en plus du maintien et du développement des relations avec les fonctionnaires, les administrateurs et les chercheurs basés dans les pays d'Afrique de l'Ouest où les chercheurs du MANSA font de la recherche.

Je tiens à renforcer la participation des postes de Vice-président(e), Secrétaire-Trésorier (e) et du Conseil Consultatif dans la gestion de MANSA. Par exemple, les membres du Conseil Consultatif à l'intérieur et à l'extérieur de l'Afrique pourraient être chargés de mission, en tenant compte de leurs milieux universitaires et de leurs intérêts, de leurs emplacements géographiques, et de leurs capacités de créer des réseaux au nom de l'association,  et en particulier au nom des membres étudiants.

Je tiens à étendre et accroître la participation des membres africains dans les échanges intellectuels de l'association par les biais individuels et institutionnels d'adhésion, par l'encouragement à faire publier leurs articles dans le Mande Studies Journal, et par une plus grande participation à nos conférences internationales ainsi qu'à la conférence  annuelle de l'Association des Études Africaines (ASA). Je voudrais travailler sur les moyens d'offrir un soutien intellectuel pour les chercheurs expatriés Mande qui font de la recherche dans le monde Mandé, ce qui sera possible par la création d'une base de données d'universitaires en Afrique de l'Ouest comportant leurs domaines respectifs de recherche et de leurs affiliations institutionnelles africaines. Comme dans le cadre de la présidence de David, je vais encourager les membres à poursuivre leurs efforts d'éducation en faveur des étudiants africains et des universitaires ainsi que des institutions de l'éducation en Afrique. Ces efforts consistent notamment à faciliter la distribution de livres aux bibliothèques africaines et à faciliter les relations de collaboration avec les chercheurs africains.

Je suis devenu membre du MANSA officiellement à la fin des années 1980, lorsque j'étais étudiant à Bamako. Je crois cependant que je travaille au nom du MANSA longtemps avant que MANSA ne soit créée. J'ai rencontré et travaillé avec David Conrad lorsque j'étais adolescent. J'ai commencé les études  sur le terrain à l'âge de 13 ans et j'ai été impliqué dans de nombreux efforts de recherche de doctorat du début à la fin (en plus de mon propre doctorat) depuis que j'étais en 7eme année: anthropologie, ethnomusicologie, histoire, histoire de l'art, ethnolinguistique et économie rurale.

De mes jours d'étudiant aux Universités de l'Indiana et de Brandeis, j'ai enseigné beaucoup d'étudiants qui devinrent plus tard de grands chercheurs Mande de leur propre chef. Mes intérêts académiques sont étendus: tout ce qui est Mande et tout ce qui est voisins des Mande - des cultures, des aspects de la langue, aux divers aspects des pratiques culturelles.

J'ai également canalisé mon énergie vers l'indépendance intellectuelle et culturelle de mon peuple par le biais de mon travail qui est en large partie destiné à promouvoir l'alphabétisation dans les langues locales, par la publication de plusieurs textes en Bamana. J'ai travaillé avec de nombreux individus et groupes engagés dans des projets visant à promouvoir l'alphabétisation dans les langues dans le Mandé et dans les régions avoisinantes. Le protocole Mande exige une certaine humilité, mais il faut dire que rares sont les domaines dans lesquels je n'ai pas étudié dans une certaine capacité dans le monde Mandé.

J'ai trois maîtrises: en linguistique (1991), en anthropologie socioculturelle (1995) de l'Université de l'Indiana, Bloomington, Indiana,  en anthropologie de développement (1996 spécialisation en agriculture et irrigation), de l'Université Brandeis, Waltham, Massachusetts, et mon doctorat est en anthropologie linguistique (1996), de l'Université de l'Indiana, Bloomington. À l'heure actuelle, je suis professeur d'anthropologie au Département de Sociologie et d'Anthropologie de l'Université d'État de New York à Cortland
.
Je tiens également à désigner formellement Barbara Hoffman comme candidate à la vice-présidence. J'ai personnellement demandé à Barbara de poser sa candidature pour devenir ma vice-présidente. J'ai connu et travaillé avec elle pendant près de 25 ans et, plus récemment, sur les questions relatives au MANSA puisqu' elle l'a servi dans le Conseil Consultatif en travaillant sans relâche sur les règlements, entre autres. Je pense que Barbara Hoffman viendra compléter ma présidence et faire progresser notre association vers un avenir plus radieux.

Respectueusement soumis à votre approbation
Kassim Koné
Professeur d'Anthropologie
Université d'État de New York à Cortland


_______________________________________________
Mansa-l mailing list
Mansa-l at groups.txstate.edu
http://groups.txstate.edu/mailman/listinfo/mansa-l


-------------- next part --------------
An HTML attachment was scrubbed...
URL: <http://groups.txstate.edu/pipermail/mansa-l/attachments/20081026/099df5b9/attachment.htm>


More information about the Mansa-l mailing list